Visiteurs: 19589
Aujourd'hui: 5
Image aléatoire
Galerie
Flash Info

Économie d’énergie réalisable :

chauffage : 1 °C en moins
=
7 % d’énergie consommée en moins
 
Dans un article publié dans le journal Le Parisien, nous venons d’apprendre que l’agriculteur qui exploite les 50 hectares acquis par l’Agence des Espaces Verts, a fait procéder à des analyses de sols qui se sont révélées négatives.

Cet agriculteur s’est engagé à produire du bio et a un projet de centre équestre.

Coubron Environnement se réjouit de ces nouvelles mais demeurera vigilant sur la réalisation de ces engagements.

Le : 04/01/16

L’Aménagement du Coteau de l’Aulnoye :



Les membres du bureau de Coubron Environnement ont reçu le mercredi 26 février pendant deux heures un responsable de l’Agence des Espaces Verts de la région Ile de France.

L’Aménagement du Coteau de l’Aulnoye :
Nous avons fait part de nos inquiétudes sur les cultures non récoltées et sur les pâtures non entretenues confiés à un agriculteur pour un bail de 18 ans.
Il nous a été précisé que le locataire des lieux avait toujours l’intention de faire des plantations (fraisiers, groseilliers, pommiers ….) et qu’il avait semé de l’herbe entre ces futures cultures.
Cependant pour exploiter il est nécessaire que d’une part des clôtures dissimulées dans des haies soient réalisées et que d’autre part une demande de chemin d’accès soit formulée auprès de la municipalité de Coubron.
Ces deux derniers points sont en suspens.
Quant à la ferme elle figure dans le bail. Notre interlocuteur et les responsables de l’Agence des Espaces Verts sont inquiets devant l’absence d’entretien des terrains et des pâtures du Coteau de l’Aulnoye.
Tout comme nous ils espèrent que les travaux agricoles de Printemps vont bientôt débuter.

Le : 01/03/14

Gens du Voyage



Après avoir été sollicités sur la situation des gens du voyage implantés à côté du nouveau cimetière, nous avons évoqué leur devenir.
Le responsable de l’Agence des Espaces Verts nous rappelle qu’une décision de justice a prononcé leur expropriation ; toutefois, le concours de la force publique pour leur expulsion n’a pas été sollicité et
d’après notre interlocuteur celle-ci ne sera pas demandée s’ils ne provoquent pas de nuisances aux riverains et tant qu’une solution pour un nouvel emplacement ne leur sera pas proposée.
Nous remercions notre interlocuteur pour cette rencontre et pour les informations communiquées.


Le : 01/03/14